Réussir bovins viande 23 septembre 2011 à 16h42 |

Engraissement - Une aide aux jeunes bovins en perspective au titre de l'article 68

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La Fédération nationale bovine annonçait début août que « le ministère a notifié fin juillet à Bruxelles le projet d’une aide à l’engraissement des jeunes bovins. Elle serait dotée de 8 millions d’euros, à partir de 2012 dans le cadre des ajustements annuels prévus par le règlement PAC au titre de l’article 68.

» Après avoir mis le dossier de l’engraissement sur la table à l’occasion d’une rencontre avec le cabinet de Bruno Le Maire, Coop de France estime de son côté, qu’une « première réponse des pouvoirs publics a été la confirmation, dans le cadre de la révision de la PAC, d’un recouplage d’une aide de 60 euros par tête à l’engraissement pour les ateliers de plus de 50 places, ceci dans le cadre de l’article 68. »

Pour ce qui est des modalités d’attribution de cette enveloppe consacrée au soutien de l’engraissement sur le territoire français, les avis divergent. « Une aide à l’engraissement ne saurait être un simple soutien à l’animal qui aurait pour conséquence d’entretenir des prix bas, voire de les faire baisser d’autant », Cette aide actuellement en discussion proviendrait d’une réorientation de l’enveloppe prévue dans le cadre de l’article 68 du bilan de santé de la PAC.souligne la FNB qui estime que « l’enveloppe de crédits envisagée par le ministère doit être conditionnée à une contractualisation. »

AVIS DIVERGEANT

Cette organisation syndicale souhaite donc que cette mesure puisse être liée à une contractualisation avec un abatteur incluant aussi idéalement un distributeur, « et pour un contrat d’au moins cinq ans, de façon à impliquer un réel engagement de l’ensemble des acteurs de la filière. » De son côté, la Confédération Paysanne s’irrite à l’idée de voir ce type d’aide attribué aux seuls ateliers d’engraissement d’une capacité supérieure à 50 places. « Cette aide de 60 euros par tête, si elle était réservée aux seuls ateliers supérieurs à 50 places serait une mesure totalement discriminatoire envers les éleveurs disposant d’un potentiel d’engraissement inférieur à ce seuil. »

Réagissez à cet article

Attention, les messages sont limités à 1000 caractères.

Caractères restants :

*Votre adresse email ne sera pas affichée publiquement dans les commentaires.

Recopiez le code :

Code de sécurité anti spam

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L’actualité en direct
www.la-viande.fr
À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui