Réussir bovins viande 27 juillet 2017 à 08h00 | Par S.Bourgeois

Un bon premier semestre pour les broutards Charolais

Fin juin, les broutards Charolais se vendaient à un niveau de prix jamais atteint depuis 2012.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Institut de l'Elevage

« Le marché des broutards est globalement tendu depuis le début de l’année, notamment pour les animaux lourds de bonne qualité correspondant à la demande italienne » analyse l‘Institut de l’Elevage dans la publication Tendances du 17 juillet.

Cette tension est particulièrement nette en race Charolaise, en raison de disponibilités toujours faibles et du retour des pluies en fin de printemps dans le bassin naisseur. « L’herbe disponible, conjuguée au pic de travail dans les cultures, ralentit les sorties alors que les engraisseurs étaient aux achats ces dernières semaines en prévision des fêtes de fin d’année. » Dans certains secteurs, les broutards charolais ont atteint un niveau de prix supérieur à celui des limousins. En semaine 26, le Charolais U de 300 kg atteignait 2,90 euro/kg et celui de 450 kg cotait 2,64 Euro/kg : un niveau jamais atteint depuis 2012.

« La demande italienne devrait maintenant ralentir et les sorties de broutards augmenter progressivement durant l’été. Une baisse modérée des cotations est donc à prévoir, dont l’ampleur dépendra principalement de la demande des engraisseurs français, assez peu présents ces dernières semaines sur les marchés. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui