Réussir bovins viande 11 janvier 2006 à 15h11 | Par Jean-Jacques Biteau et Denis Lucas

Tracteurs compacts - Les tracteurs spécialisés se transforment en tracteurs standards

Les tracteurs dérivés des tracteurs spécialisés (vignerons et fruitiers) offrent comme principal atout un encombrement limité. La polyvalence, le prix d´achat peuvent être un frein à leur développement.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La compacité est l´intérêt majeur des tracteurs construits sur la base de tracteurs spécialisés, utilisés dans les vignobles et dans les vergers. La hauteur (souvent inférieure à 2,5 m) ainsi que l´empattement réduit (souvent compris entre 2 et 2,20 m) facilitent l´accès aux bâtiments exigus et les manoeuvres à l´intérieur.
Pour accroître la maniabilité de ces tracteurs compacts, les constructeurs les équipent avec un pont avant à angle d´inclinaison accentué : pont SuperSteer New Holland sur les modèles TNS A et pont Fast Run pour les Landini Alpine.
La maniabilité de ces tracteurs est aussi appréciée dans les espaces extérieurs réduits comme les petites parcelles en zones de pré-montagne et de montagne.
La hauteur limitée permet de disposer d´un centre de gravité assez bas, ce qui est un gage de stabilité dans les terrains en pente. Pour les exploitants et/ou les éleveurs qui réalisent peu de travaux lourds sur leur exploitation, l´un ou l´autre modèle compact peut être le seul tracteur sur la ferme. Le choix peut se faire presque entre toutes les marques présentes sur le marché français, dans une fourchette de puissance de 55 à 95 ch.
Le centre de gravité bas est un atout de ces tracteurs compacts pour travailler sur des parcelles pentues. ©Fendt

Transmissions à multiples vitesses et inverseur sous charge
Les moteurs des modèles les plus récents répondent au moins aux normes Tier II, en matière d´émissions. La cylindrée par cylindre tend à augmenter ce qui permet de disposer d´un moteur de 3000 cm3 minimum pour un tracteur à trois cylindres jusqu´à 4500 cm3 pour certains modèles à quatre cylindres.
Malgré cette compacité, le poste de conduite bénéficie d´efforts particuliers de façon à réduire le niveau sonore, à améliorer la visibilité vers l´avant et vers les outils arrière, sans oublier l´ergonomie des commandes. La ventilation et la climatisation évoluent aussi pour que le conducteur travaille en conditions optimales, notamment lors d´épandages, de pulvérisations. en période estivale.
L´arrivée du pont avant suspendu fait évoluer d´un grand pas cette catégorie de tracteurs, en matière de confort. ©M. Portier

Les transmissions toujours plus souples, avec inverseur, offrent de larges gammes de vitesses (8 à 24 vitesses avant et arrière).
Il est aussi parfois possible de choisir des vitesses rampantes et des transmissions plus sophistiquées que les versions souvent mécaniques qui équipent les modèles de base. Là encore, l´arrivée de la gestion électronique (doubleur de vitesses.) et l´ergonomie améliorent le confort du conducteur.
Malgré ces changements marquants, ces tracteurs semblent moins plébiscités pour réaliser des travaux du sol. Ils s´utilisent donc plutôt pour les semis, les travaux superficiels du sol, les épandages, la pulvérisation, la fenaison, le transport. Leur poids (2500 à 3500 kg), leurs montes en pneumatiques (diamètre de 24 à 34) et la capacité du relevage (2500 à 3500 kg) peuvent être un handicap pour réaliser les travaux les plus lourds.
Le gabarit compact ©souvent une hauteur inférieure à 2,50 m facilite l´accès aux bâtiments exigus. ©Massey-Ferguson

Évolutions en hydraulique et prise de force
Le circuit hydraulique et la prise de force offrent des capacités relativement intéressantes pour le semis, la fenaison, entre autres. Il est fréquent de disposer d´un débit d´huile supérieur à 50 litres/minute, parfois proche de 90-100 litres/minute, et d´une pression de service supérieure à 140 bars. Les deux vitesses de prise de force à 540 tr/min et à 750 tr/min (540 tr/min éco) existent de série sur la majorité des modèles commercialisés en France. La prise de force 1000 tr/min est souvent un équipement optionnel. L´attelage à l´avant d´outils ou d´un chargeur frontal tend à se développer pour améliorer l´équilibre du tracteur mais aussi pour le rendre plus polyvalent.
Enfin, c´est peut-être la comparaison du prix de ces tracteurs dérivés de modèles spécialisés avec celui de tracteurs standards qui va vous faire choisir telle ou telle version, selon vos travaux à réaliser. En effet, le nombre réduit de tracteurs compacts fabriqués tend à faire monter leur prix de vente.
Ce nouveau tracteur compact Case IH JX 1085 C reçoit une monte de pneumatiques de diamètre 30 à l´arrière et 20 à l´avant qui rend souvent difficile la réalisation de travaux lourds. ©J.-J. Biteau

Les modèles sans cabine offrent une meilleure visibilité pour évoluer dans les bâtiments. ©John Deere

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui