Réussir bovins viande 09 avril 2001 à 16h28 | Par Jean-Jacques Biteau

Pneumatiques agricoles - Bien choisir et utiliser ses coussins d´air

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le pneu est l´outil le plus utilisé sur une exploitation. Le choix du type et du modèle de pneu est directement lié au matériel sur lequel il se monte (masse à supporter, puissance à transmettre, vitesse de déplacement, etc.) et aux conditions d´utilisation (travaux du sol, transport, épandage et récolte, etc.). La pression de gonflage de ces coussins d´air se règle selon l´utilisation, en respectant les préconisations des manufacturiers.
Contrairement à son apparence, le pneumatique est un équipement complexe. Il a plusieurs objectifs : offrir de la souplesse pour le confort, absorber les chocs, supporter des charges, transmettre une puissance, limiter le tassement des sols, accepter une vitesse de déplacement de plus en plus élevée...
Les manufacturiers réalisent des études poussées pour concevoir des pneus capables de faire face à toutes les contraintes qui s´exercent sur eux. La longévité est aussi prise en compte. Ainsi, les pneumatiques évoluent régulièrement : forme et dimension des crampons de pneus moteurs, structure des carcasses, dimension des bandes de roulement, etc. Ces évolutions permettent de répondre aux différentes configurations d´utilisation : déplacement plus rapide des matériels, augmentation des masses, des largeurs et de la puissance des machines, réduction de la pression au sol... Chaque pneu dispose de caractéristiques techniques précises et fixées dès la conception. Les préconisations d´utilisation et les réglages doivent être respectées afin de valoriser au maximum leur capacités, d´éviter d´éventuelles détériorations et d´obtenir une longévité optimale. Le respect des pressions de gonflage conseillées est le critère important qui permet d´exploiter pleinement le potentiel d´un pneu.
Respecter les sols
Le passage régulier de matériels sur les parcelles (tracteur, épandeur de fumier, tonne à lisier, automoteur de récolte, bennes, etc.) occasionne souvent un compactage des sols. Le tassement est un phénomène important qui agit sur le développement des cultures. Il est plus ou moins fort selon la structure du sol et sa capacité de ressuyage.
En réglant à l´optimal la pression de gonflage selon les préconisations des manufacturiers, les dommages sur les sols se trouvent limités. En effet, l´intensité du tassement des sols dépend entre autres de la pression de gonflage. Quelle que soit la charge supportée, la pression qui s´exerce sur le sol est proche de celle présente à l´intérieur du pneu. Cependant, la pression injectée dans le pneu est directement liée à la charge à supporter. En se référant aux abaques de gonflage fixés par les manufacturiers, le coussin d´air se règle selon la masse à supporter et la vitesse d´avancement.
Pour limiter le phénomène de tassement du sol, plusieurs solutions existent. L´une des premières est de travailler en conditions sèches. Pas toujours facile lorsque son lieu de travail est soumis aux intempéries, alors que les façons culturales n´attendent pas.
Une autre solution est le montage d´un pneu capable de supporter une charge importante à une pression de gonflage assez faible. Dans ce cas, plusieurs options sont envisageables.

Limiter la pression
Pour les tracteurs, l´association de deux roues (jumelage) de la même dimension permet de répartir les charges uniformément et ainsi de réduire la pression d´air dans les pneus, dans les limites autorisées. En deçà de ces limites, une usure prématurée des enveloppes en caoutchouc ou le déjantage sont possibles. En augmentant la largeur des bandes de roulement et avec une structure à flancs déformables (structure radiale), la charge se répartit sur une surface importante. La pression peut être ainsi réduite. L´augmentation des volumes d´air (pneus basse pression ou gros volume) permet également de réduire la pression à l´intérieur des pneus et sur le sol.
C´est souvent le type de travaux à effectuer qui conditionne le choix d´une solution ou d´une autre. Dans tous les cas, le réglage de la pression est indispensable. Les manufacturiers précisent régulièrement que "la pression dans les pneus, c´est la même chose que l´huile dans le moteur".
La pression de gonflage optimale en fonction du travail à effectuer améliore également les performances des chantiers. L´adhérence du tracteur est souvent augmentée et le patinage réduit. Un patinage important occasionne un compactage du sol par effet de lissage.
Ces phénomènes existent pour les pneus moteurs (tracteurs, automoteurs de récolte) mais aussi pour les pneus porteurs (remorques, tonnes à lisier, épandeurs de fumier). L´investissement dans des pneus spécifiques et utilisables à de faibles pressions permet de limiter la pression au sol.
Dans la pratique, il est conseillé de régler la pression pour chaque activité : déplacement sur route, travail du sol, transport au champ. Un compresseur efficace et un manomètre avec une graduation précise permettent d´ajuster rapidement les pressions de gonflage...lire la suite dans Réussir Bovins/Viande - Décembre 2000 - Nº 67


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui