Réussir bovins viande 03 décembre 2007 à 12h32 | Par François d´Alteroche

Organisation de la filière - Coram, un nouvel outil pour les races des massifs

Abonnez-vous Réagir Imprimer

« Avec le Collectif des races locales des massifs, le Coram, notre objectif est de coordonner, représenter et défendre les actuelles Upra (et futurs organismes de sélection) des races concernées », expliquait Jean-Luc Chauvel, éleveur ovin en Haute-Loire et porte-parole de ce nouvel organisme dont les statuts ont été signés par les représentants des différentes Upra concernées à l´occasion du dernier Sommet de l´élevage.
La mise en place du Coram répond donc à une première évidence : il est plus facile de faire entendre sa voix en groupe qu´isolé. C´est parce que ces races bovines et ovines avaient cette même problématique mais également des contraintes similaires sur leurs territoires respectifs et une vision proche de la sélection qu´elles ont décidé de se regrouper.

Le Coram regroupe 24 races ovines et 5 races bovines (Abondance, Aubrac, Gasconne, Tarentaise, Salers) dont le berceau d´origine est sur l´un des trois massifs Pyrénéen, Central ou Alpin.
« Ces races font partie de notre patrimoine et ont un impact direct sur le dynamisme rural de régions ayant par ailleurs de forts handicaps naturels », revendique Emeric Jouhet, l´animateur du Coram, qui met en avant trois principaux volets dans le rôle de ces races sur le dynamisme rural des zones qui les ont forgées au fil du temps.

Trois principaux volets
Tout d´abord un volet économique. Ces races locales sont considérées comme des « outils de productivité compétitifs » adaptés non seulement à leur milieu mais aussi aux exigences de qualité et d´efficacité des filières pour lesquelles elles sont utilisées.
On leur reconnaît également un volet environnemental en tant qu´« outils d´aménagement du territoire », parfaitement à même d´utiliser les ressources fourragères et pastorales de milieux le plus souvent fragiles dans lesquels elles sont sélectionnées depuis des générations.
Enfin, un volet social leur est également attribué. Elles sont jugées comme un ciment pour permettre de valoriser et mettre en avant la synergie entre une race, une filière et un territoire avec pour cela tout le rôle des différentes démarches officielles de qualité auxquelles ces races sont attachées. Autant de démarches pouvant concerner la viande bovine ou ovine mais aussi les différents fromages traditionnellement produits dans ces régions.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui