Réussir bovins viande 27 juillet 2017 à 08h00 | Par S.Bourgeois

Opération de financement participatif pour la SAS Pôle Viandes Locales

La SAS Pôle Viandes Locales fait appel au financement participatif pour doter son futur abattoir de Bourganeuf, dans la Creuse, d’un prototype de box d’abattage permettant d’éviter au maximum le stress.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © SAS Pôle Viandes Locales

« Il n’existe pas aujourd’hui de box d'abattage adapté aux besoins d’une petite structure multi-espèces comme la nôtre, qui permette de réduire le plus possible le stress des animaux » explique Guillaume Betton, PDG de la SAS Pôle Viandes Locales. « Nous avons donc décidé de mettre au point un prototype. Et les coûts de recherche et développement doublent le montant de l’investissement par rapport à un matériel classique. » C’est notamment un bras robotisé, piloté par un homme, qui va étourdir. Et rien que cette partie de l’équipement reviendra à près de 100 000 euros. Couloirs d'amenée en courbes selon les principes de Temple Grandin, ambiance apaisante, caméras ... beaucoup d'innovations sont prévues.

« Nous ne nous positionnons pas en opposition aux structures de grande taille. Nous cherchons à mieux répondre aux besoins des éleveurs qui pratiquent la vente directe » explique Guillaume Betton.

L’opération de financement participatif lancée en juillet va durer trois mois. La mise en service de l'abattoir est prévue pour le printemps 2018.

Depuis dix ans, il n’y a plus d’abattoir dans le département de la Creuse. La SAS Pôle Viandes Locales est en train de construire à Bourganeuf dans la Creuse un site d’abattage, découpe, transformation, surgélation qui sera aussi un lieu de formation et d’information sur la production locale de viande. Elle rassemble une centaine d’éleveurs de Creuse, Haute-Vienne et Corrèze qui pratiquent la vente directe. Le projet est dimensionné pour une capacité de 250 à 300 tonnes par an – soit une moyenne de l'équivalent de sept vaches par semaine. Il est multi-espèces (vaches, veaux, porcs, moutons) et l’investissement total est estimé à 3 200 000 euros.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui