Santé animale 27 janvier 2016 à 08h00 | Par François d'Alteroche

Observer les animaux souvent et hors périodes de soin

Mieux détecter les chaleurs en observant ses animaux davantage et aux bons moments. Telles sont les recommandations préconisées dans le cadre du programme Repro 2020.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les signes sexuels les plus fréquemment exprimés en phase œstrale sont les signes sexuels secondaires (flairage et léchage sexuel, tête posée sur le dos ou la croupe, flehmen…)
Les signes sexuels les plus fréquemment exprimés en phase œstrale sont les signes sexuels secondaires (flairage et léchage sexuel, tête posée sur le dos ou la croupe, flehmen…) - © F. d'Alteroche

Quelle est la stratégie la plus opportune pour repérer le mieux possible les vaches en chaleur sans avoir recours aux différents outils et capteurs communément appelés monitoring ? Une synthèse des données disponibles a été proposée à l’occasion du colloque « Repro 2020 », organisé début octobre à l’occasion du Sommet de l’élevage, avec en parallèle l’édition et la diffusion d’un fascicule de synthèse(1).

Une enquête réalisée en 2010 auprès de 255 élevages allaitant avait   [...]

 

» Lire la suite sur le site Santé animale

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui