Réussir bovins viande 04 juin 2004 à 17h11 | Par Nicolas Chemineau

Les ensileuses se conduisent du bout des doigts

Si le rendement des machines n´est pas oublié, les constructeurs équipent de plus en plus les ensileuses d´équipements pour alléger la tâche du conducteur.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le réglage du matériel et sa conduite ont complètement évolué ces dernières années pour se simplifier et se commander depuis la cabine.
Les boîtiers électroniques indiquent désormais les performances de la machine (vitesse, débit de chantier, surface couverte ...) mais aussi la consommation de fuel et le rendement volumétrique. Les données techniques de chaque chantier peuvent aisément être enregistrées. Ces valeurs vont ensuite pouvoir être communiquées au client, sous forme papier si une imprimante équipe le moniteur. L´agriculture de précision entre également dans la récolte de l´herbe puisque certains constructeurs proposent de combiner les données sauvegardées à la position de la machine via un système satellitaire pour élaborer des cartes de rendement.
La conduite de la machine se facilite avec la standardisation du levier multifonctions.

Pour optimiser le réglage de la machine, les rouleaux d´alimentation peuvent être entraînés hydrauliquement. C´est ce que propose notamment John Deere avec le dispositif Ivloc sur les ensileuses série 7000 et New Holland avec l´HydroLoc pour ces nouveaux modèles FX. Cette technique autorise une infinité de réglages de la longueur de coupe. Pour la récolte de l´herbe, il faut rappeler que la longueur de coupe se situe entre 20 et 30 millimètres ; en pratique, cette précision est difficile à atteindre puisque l´orientation des brins d´herbe ne peut être contrôlée.
©D. R.


Un aspirateur à poussière pour le refroidissement
Côté entretien, la rapidité du dépannage est assurée par l´auto-diagnostic qui peut être assisté de la technologie Bus-Can. L´affûtage des couteaux et le réglage du contre-couteau s´effectuent à partir de la cabine et la lubrification automatique centralisée se standardise. La motorisation des ensileuses automotrices évolue dans le même temps pour répondre aux nouvelles normes anti-pollution ainsi que pour offrir plus de puissance sans pour autant consommer d´avantage. Les moteurs s´équipent en majorité de l´injection électronique et les puissances s´échelonnent désormais d´environ 300 à 600 chevaux. Le refroidissement de ces moteurs se développe et les systèmes d´aspiration de la poussière se généralisent.
Enfin, certains constructeurs équipent de série les ensileuses automotrices de réservoirs d´additif. Ils permettent, grâce à une pompe, des conduites et des buses, d´injecter le mélange au fourrage directement pendant sa récolte.
©D. R.


©John Deere

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui