Réussir bovins viande 10 septembre 2012 à 11h17 | Par S.Bourgeois

Les céréaliers proposent un fonds de solidarité en faveur des éleveurs

Abonnez-vous Réagir Imprimer

L’assemblée générale de producteurs de blé (AGPB) et de maïs (AGPM) ont annonçé le 30 août la création d’un fonds structurel de solidarité en faveur des éleveurs. Il porterait sur près de 100 millions d’euros et serait alimenté par une contribution volontaire des céréaliers. Les modalités de fonctionnement du fonds devraient être définies aux alentours du 11 septembre 2012, date à laquelle s'ouvre le Space à Rennes.


Son objectif est de financer des actions structurelles pour améliorer la compétitivité des élevages, pouvant être telles que la rénovation de bâtiments, le développement de la méthanisation ou du photovoltaïque. Le plan des céréaliers propose aussi le développement d’une « politique contractuelle qui lisse les fluctuations excessives sur la base de l’accord du 15 juin 2011 passé entre céréaliers, organismes stockeurs, fabricants d’aliments et éleveurs. »


La FNB se félicite de l’annonce du projet de création de ce fonds. « L’objectif de renforcement de la contractualisation en alimentation animale peut également permettre de lisser les phases de fluctuations les plus brutales. Mais face à cette volatilité sans précédent, on ne peut que constater l’incapacité et l’impuissance à réguler de la part des responsables politiques au plan international. Ce qui se traduit par un pur laisser-faire ». L’organisation rappelle aussi l’enjeu d’agir pour la poursuite de la hausse des prix à la production, et sur une orientation de la PAC post-2013 vers des soutiens adaptés à cette situation économique et des outils de régulation spécifiques.


La fédération française des producteurs d’oléagineux et protéagineux (Fop) soutient cette initiative. Elle défend un plan global avec des mesures conjoncturelles - favoriser les approches interfilières par des mécanismes de régulation, stockage, et de contractualisation - et des mesures structurelles. Celles-ci devant inciter les opérateurs à privilégier les tourteaux de colza et tournesol et plus généralement les protéines végétales françaises et européennes.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui