Réussir bovins viande 13 mai 2016 à 08h00 | Par François d'Alteroche

Les alternatives à la fenaison en individuel

Déléguer tout ou partie de la récolte du foin ou travailler en commun entre voisins sont des stratégies qui tiennent la route pour être plus efficaces, tant sur le plan technique qu’économique. Les reportages de ce dossier en apportent la démonstration.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Externaliser a un impact, à analyser au cas par cas.
Externaliser a un impact, à analyser au cas par cas. - © Kverneland

Dans bien des élevages allaitants, foin et enrubannage assurent une grande partie voire même parfois la totalité des stocks fourragers. La peur de mouiller du foin, de ne pas pouvoir le récolter au stade le plus opportun mais aussi le poids des habitudes font que beaucoup d’exploitations détiennent souvent en propre l’ensemble du matériel nécessaire à sa récolte.

Même si certains éleveurs aiment la belle mécanique, investir toujours davantage dans le machinisme pour faire face à l’augmentation des surfaces exploitées et à la baisse de la main-d’œuvre disponible a ses limites. Le matériel actuel est souvent dimensionné pour travailler sur des surfaces importantes. Elles excèdent ce qui est classiquement rencontré dans bon nombre d’exploitations. Qui plus est, les outils tractés nécessitent parfois des tracteurs de forte puissance, dont l’achat est rarement justifié sur des exploitations d’élevage souvent avant tout herbagères.

Impact à analyser au cas par cas

Déléguer une partie de la récolte du foin à des prestataires, ou travailler en commun avec du matériel lui aussi acheté en commun, n’est pas toujours entré dans les mœurs. Pourtant, à l’heure où bien des éleveurs sont noyés sous le boulot, cela constitue d’abord un gain de temps pour se recentrer sur son métier d’éleveur, le suivi et la conduite du cheptel. Avoir recours aux services d’une Cuma ou d’une entreprise permet de bénéficier de matériel récent et performant. Les prestations sont le plus souvent de qualité avec des débits de chantier conséquents. Externaliser ces tâches induit une baisse de certaines dépenses mais se traduit par de nouvelles charges. L’impact est à analyser au cas par cas.

Mais, si on délègue sans réduire la quantité de matériel sous le hangar, on a tout faux. Comme pour toute stratégie, il faut être cohérent et une fois engagé aller au bout de la démarche.

- © Kuhn

Pour en savoir plus

Voir dossier Réussir Bovins Viande de mai 2016. RBV n237, p. 16 à 27.

Au sommaire :

p. 18 - " Le service complet n'est pas plus cher qu'une presse en individuel ". Jean-Claude Platon, FDCuma de l'Aveyron.

p. 20 - L'entreprise fauche et presse toutes les prairies. Au Gaec Renault-Decoux, dans les Deux-Sèvres

p. 22 - Le foin en commun depuis plus de 20 ans. Au sein de la Cuma de la Salers, dans le Cantal

p. 24 - Déléguer pour être plus disponible pour les animaux. A l'EARL Breizlait, dans les Côtes-d'Armor

p. 26 - Cinq éleveurs récoltent le foin ensemble. Dans l'Ariège

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L’actualité en direct
www.la-viande.fr

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui