Réussir bovins viande 24 octobre 2017 à 08h00 | Par F.d'Alteroche

La viande Limousine en forme à Limoges

Avec une enchère à 27 000 Euros pour une vache de quatre ans, la vente organisée le 23 octobre par la société CV Plainemaison à Limoges a permis de battre un nouveau record pour un animal de boucherie.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Après une matinée consacrée à la marque Or Rouge, la vente aux enchères des femelles de boucheries a suivi en début d’après-midi, juste après la dégustation de l’incontournable entrecôte Limousine.
Après une matinée consacrée à la marque Or Rouge, la vente aux enchères des femelles de boucheries a suivi en début d’après-midi, juste après la dégustation de l’incontournable entrecôte Limousine. - © F. d'Alteroche

Organisées pour la quatrième année consécutive les 21, 22 et 23 octobre au cœur de Limoges, les « Journées limousines » proposées par CV Plainemaison et le groupe Beauvallet en partenariat avec la société KBS Génétic ont mis en avant tant la génétique Limousine que la viande finie. Trois jours durant et sous trois chapiteaux installés à côté des superbes bâtiments de la gare de Limoges, ce rendez-vous automnal a réuni grand public et professionnels de l’élevage et de la viande. Pour la société CV Plainemaison, ce fut en particulier l’occasion de mettre en avant la marque « Or Rouge » lancée il y a un an. Un produit très haut de gamme issu de carcasses maturées en suspension pelvienne de façon à améliorer la tendreté des muscles. Synonyme d’excellence, cette marque d’entreprise remporte un certain succès et fait peu à peu son entrée chez ses clients bouchers et restaurateurs. Une bonne vingtaine d’entre eux ont été officiellement intronisés ambassadeurs de « Or Rouge » à l’occasion de ces journées.

Deux ventes aux enchères

Deux ventes aux enchères ont été organisées. La première, à l’intention des éleveurs, proposait 45 jeunes taureaux futurs reproducteurs âgés pour la plupart d’environ un an et préalablement triés en élevage par KBS Genetic. Autant d’animaux aux bonnes aptitudes bouchères à même de faire naître des animaux fins d’os et bien conformés comme Plainemaison souhaite pouvoir disposer pour répondre aux attentes de ses clients haut de gamme. 42 ont été adjugés à une moyenne de 4 421 €. La meilleure enchère a été de 14 000 €.

Le clou de ces journées a été la vente de 57 génisses et vaches de boucheries de très haut niveau. Cette vente proposée aux clients de CV Plainemaison a une nouvelle fois battu des records. Après les 23.500 € consentis l’an dernier par Denis Hutin, boucher à Bonnac-la-Côte (Haute-Vienne), les hypermarchés Leclerc de Limoges n’ont pas hésité à débourser 27 000 € pour s’offrir la championne du concours et se faire un bon coup de pub par la même occasion. Cette vache de quatre ans est née puis a été engraissée par Christian et Vincent Besse à Saint Martin Sepert en Corrèze.

La grande distribution a été très présente lors de ces enchères. La plupart de ces vaches et génisses -toutes vendues- ont été adjugées dans une fourchette oscillant entre 6000 et 8000 € pour un prix moyen avoisinant 7500 €. Les bouchers artisans et les restaurateurs locaux ont eux aussi été très actifs. Pour les éleveurs, elles ont permis de jolies plus-values pour des animaux certes très haut de gamme mais dont le prix négocié en ferme aurait peiné à dépasser les 4 000 € pour les meilleures d’entre elles.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui