Réussir bovins viande 24 novembre 2016 à 08h00 | Par François d'Alteroche

L'ensilage de sorgho en expérimentation à la ferme de Jalogny

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La date de récolte du sorgho a un effet sur le taux de matière sèche et le rendement.
La date de récolte du sorgho a un effet sur le taux de matière sèche et le rendement. - © F. d'Alteroche

À la ferme expérimentale de Jalogny, différents essais ont été menés sur l’utilisation d’ensilage de sorgho de type BMR pour l’engraissement de taurillons charolais à partir de broutards d’un poids moyen de 300 kg au sevrage. L’un d’entre eux portait sur une association ensilage de maïs et ensilage de sorgho à part égale dans la ration avec un plan de rationnement synthétisé dans le tableau ci-joint. Après 4 semaines de transition alimentaire, puis une moyenne de 10 mois d’engraissement, les animaux ont permis d’obtenir des carcasses d’un poids compris entre 420 et 450 kilos. Dans ces essais, l’association « maïs + sorgho » a surtout donné des résultats zootechniques proches des régimes témoins basés sur le seul ensilage de maïs. « Le remplacement d’une partie du maïs par du sorgho est intéressant, dès lors que son rendement en tonnes de matière sèche par hectare dépasse celui du maïs. Des essais ont montré des écarts de rendement de 10 à 20 % en faveur du sorgho en petites terres », précise le compte-rendu de l’expérimentation. Et de souligner également que la date de récolte a un effet sur le taux de matière sèche et le rendement, mais pas sur la valeur énergétique de ce fourrage. Cette dernière est déjà élevée au stade « plante verte », grâce à la très bonne digestibilité des variétés de type BMR.

Bien connaître le taux de matière sèche de l’ensilage de sorgho fait partie des principales recommandations pratiques formulées à la suite de cet essai. « Il faut porter une attention particulière à la teneur en matière sèche de façon à ne pas commettre d’erreur dans les quantités distribuées. Le risque est de ne pas apporter suffisamment de sorgho en raison de sa plus faible densité. Un mètre cube d’ensilage de sorgho contient généralement entre 150 et 180 kgMS, soit un tiers de matière sèche en moins comparativement à un ensilage de maïs. » Le recours à une mélangeuse n’est pas jugé indispensable.

- © Infographie Réussir

Caractéristiques des fourrages testés

. Ensilage de sorgho de type BMR présentant une bonne digestibilité, mais tardif avec une teneur en MS autour de 25 à 30 %. Valeur alimentaire par kgMS : 0,75 UFV, 40 g PDIN, 60 g PDIE et 1,0 UEB
. Ensilage de maïs à 35% de MS récolté en conditions de végétation « normales » avec 30 % d’amidon. Valeur alimentaire par kgMS : 0,81 UFV, 42 g PDIN, 67 g PDIE et 1,05 UEB

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui