Réussir bovins viande 04 janvier 2013 à 17h15 | Par Gaëtan Coisel

John Deere 6125R - "Un quatre cylindres puissant et bien équipé"

Sébastien Gautard, éleveur de bovins allaitants dans le Calvados, fait le bilan d'une semaine passée au volant d'un John Deere 6125R de 125 chevaux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © G. Coisel

Neuf modèles, trois empattements (2,58 ; 2,77 ou 2,80 m) et trois types de transmissions (semi-powershift à 4 rapports sous charge ou 8 rapports avec double embrayage (uniquement sur les modèles six cylindres) et variation continue) caractérisent la gamme de tracteurs John Deere 6R allant de 105 à 210 chevaux (125 à 240 chevaux avec boost). Le modèle essayé, le 6125 R, bénéficie de la transmission semi-powershift AutoQuad Plus. Tous les modèles restent fidèles à leur châssis intégral et reçoivent un turbo à géométrie variable, un EGR externe refroidi, ainsi qu'un traitement des gaz d'échappement par catalyseur d'oxyda- tion et filtre à particules. Les 6R disposent de la nouvelle cabine à quatre montants qui gagne 25 cm en largeur et 9 cm en profondeur. Sur ce modèle, elle comporte deux toits vitrés. La console de droite accueille le terminal Command Center qui regroupe l'ensemble des affichages. La suspension de cabine adopte deux vérins semi-actifs. Elle est complétée par la suspension à trois bras du pont avant. Depuis peu, le constructeur propose la gamme des 6M, avec six modèles allant de 115 à 170 chevaux. À destination des éleveurs, ils reprennent la base des 6R avec la cabine des 6030.

 

Retrouvez les détails de l'essai dans le n°199 de Réussir bovins viande ou n°264 de Réussir Lait de décembre 2012

 


- © G. Coisel

Les plus

Boost

Progressivité de la transmission

Simplicité d’utilisation du terminal

Confort de la cabine

 

Les moins

Entretien à peaufiner

Vibration du pare-soleil

Tracteur léger pour un 145 ch

Les conditions du test
La semaine de prise en main, réalisée fin juin, a permis de tester le tracteur au transport, attelé à une benne de 18 tonnes de PTAC. Il s’est également illustré au broyage, avec un outil à axe horizontal de 2,50 mètres. Quelques voyages de tonnes à lisier de 7 000 litres l’ont aussi occupé quelques heures. Des travaux de fenaison initialement prévus n’ont pas pu se faire, du fait des mauvaises conditions climatiques.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui