Réussir bovins viande 24 août 2015 à 08h00 | Par François d'Alteroche

Hausse prévisible du nombre de JB polonais

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La Pologne a exporté 42 000 téc (tonnes équivalent carcasse) de viande bovine réfrigérée sur les deux premiers mois de 2015.
La Pologne a exporté 42 000 téc (tonnes équivalent carcasse) de viande bovine réfrigérée sur les deux premiers mois de 2015. - © Michel Portier

La Pologne a longtemps été un pays exportateur de veaux, principalement de type laitier ou croisé, dont une forte proportion était exportée sur l’Italie pour produire du veau gras ou du taurillon. Mais l’élevage polonais évolue vers plus d’engraissement en transformant sur place les veaux issus du cheptel laitier en viande rouge. « Au 1er trimestre 2015, les abattages de mâles non castrés ont atteint 199 000 têtes (+19% /2014). Cette hausse se poursuivra dans les prochains mois et pourrait même s’accélérer ensuite », explique l’Institut de l’élevage. En effet, dans le cadre de la nouvelle PAC, la Pologne a instauré une aide annuelle couplée de 70 euros pour tous les mâles de moins de 2 ans, dans la limite de 30 têtes par exploitation. « Les exportations de petits veaux ont d’ailleurs subi un nouveau coup de frein sur les deux premiers mois de l’année (-% /2014), après avoir chuté à 136 000 têtes sur l’ensemble de l’année 2014 (-31% /2013). »

Dans un pays où la viande la plus consommée est de très loin la viande porcine, cette progression de l’activité d’engraissement de mâles laitiers alimente naturellement les exportations. « Sur les 2 premiers mois de 2015, la Pologne a exporté 42 000 téc de viande bovine réfrigérée (+21% /2014), dont 13 000 téc vers l’Italie (+19%), 7000 téc vers l’Allemagne (+19%) et 5000 téc vers les Pays-Bas (+16%). »

Restructuration des fermes laitières

Par ailleurs, les exploitations laitières polonaises ont entamé une phase de restructuration qui semble s’être intensifiée cette année. Cela aura probablement un impact sur l’offre en veaux laitiers, mais pourrait aussi inciter certains éleveurs à mettre en place d’un atelier d’engraissement complémentaire, encouragés par la mise en place de la nouvelle aide à l’engraissement.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui