Réussir bovins viande 18 septembre 2006 à 13h33 | Par François d´Alteroche

Génétique - Dans le Massif-Central, plus de cent embryons du rameau aubrac laitier transférés

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Dans le dernier numéro d´Aubrac Info est présenté un état des lieux du programme Aubrac Lait récemment lancé par le syndicat de défense de l´AOC fromage de Laguiole. Ce travail de recherche et de conservation de souches laitières en race Aubrac est réalisé en partenariat avec le lycée agricole de La Roque, dans l´Aveyron, Coopelso et l´Union Aubrac. Il vise à créer un noyau de vaches Aubrac qui seront conduites comme des laitières au sein des différents troupeaux laitiers qui livrent leur production à la coopérative fromagère « Jeune Montagne ».
Le travail effectué sur le rameau laitier de la race Aubrac devrait aussi profiter aux systèmes allaitants qui concernent aujourd´hui la quasi-totalité des animaux de cette race. ©F. d´Alteroche

Par la transplantation embryonnaire
Pour obtenir ces animaux, il a été choisi de travailler par le biais de la transplantation embryonnaire à partir de vaches jusque-là détenues dans des cheptels allaitants. Ces animaux étaient connus pour avoir montré tout au long de leur carrière d´excellentes capacités laitières associées à un bon type racial et une bonne régularité en matière de performances de reproduction. Les taureaux retenus pour ces transplantations sont ceux issus du travail de sélection de souches laitières déjà effectué mais aussi des taureaux d´insémination issus du programme conventionnel et dont les index laitiers se sont montrés révélateurs.
Un premier bilan de ce programme fait état pour l´année 2005 d´un total de 24 collectes qui ont permis d´obtenir 107 embryons dont 51 ont été transférés sur des receveuses Simmental détenues dans des élevages laitiers. Pour l´année en cours, le bulletin de l´Upra Aubrac faisait état fin juin de 37 collectes pour 211 embryons ; 54 avaient été transférés en début d´année et d´autres le seront dans les semaines à venir puisque l´essentiel de ces transferts ont lieu de septembre à février.
Comme le souligne le compte-rendu du bulletin de l´Upra Aubrac, à côté de tout l´intérêt de ce travail pour le syndicat de défense du fromage de Laguiole, ce programme devrait aussi être profitable à l´ensemble des éleveurs allaitants travaillant avec la race Aubrac. « L´un des principes de l´autonomie en élevage allaitant ne passe-t-il pas par l´aptitude des mères à nourrir leur veau ? », souligne Jean Valadier, l´auteur de ce compte-rendu.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L’actualité en direct
www.la-viande.fr

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui