Réussir bovins viande 31 juillet 2013 à 08h00 | Par S.Bourgeois

FNB et Consorzio Italia Zootechnica veulent « revaloriser le prix à la production »

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Consorzio Italia Zootecnica

Les représentants des éleveurs de viande bovine italiens (Consorzio Italia Zootecnica) et français (Fédération Nationale Bovine) dans un communiqué conjoint du 29 juillet affirment la nécessité de revaloriser le prix à la production, ceci constituant la seule option durable pour l’élevage bovin-viande.

 

« La forte hausse, structurelle, des coûts de production (alimentation animale, énergie, ...)  impacte très négativement le revenu des éleveurs, et ne permet pas d'assurer la rentabilité. »

 

« Le modèle économique du secteur ne peut être fondé sur un schéma au prix le plus bas pour une production qui doit, elle, répondre à un maximum de contraintes et d'exigences réglementaires. »

 

Sur la base de ce constat, les deux fédérations ont partagé une analyse et une priorité commune : la grande distribution et les abatteurs doivent reconnaître la juste valeur de la viande afin de revaloriser le prix à la production des jeunes bovins et des broutards et ainsi redonner des perspectives d’avenir à l'ensemble des systèmes de production italiens et français, engraisseurs et naisseurs.

 

La pérennité de l'aval des filières dépend du maintien d'activité de l'élevage. Les éleveurs alertent les responsables des entreprises d'abattage et de distribution de la nécessité et de l'urgence de cette revalorisation. Sinon les éleveurs se détourneront de la production et le renouvellement des générations ne se réalisera pas.

 

Il est d’autre part essentiel pour les deux organisations de conforter les règlementations communautaires d’étiquetage de l'origine et de traçabilité, pour fournir toutes les informations attendues par les consommateurs et mettre en avant la qualité de production. A ce titre, les dispositions du règlement (CE) 1760/2000 sur les "systèmes d'étiquetage facultatif des viandes bovines" notamment ne doivent pas être supprimées, afin que chaque État membre puisse les utiliser pour communiquer aux consommateurs les caractéristiques de leurs élevages et les informations certifiées, tout au long de la chaîne d'approvisionnement.

 

Enfin les représentants des éleveurs italiens et français soulignent l'enjeu majeur d’une orientation des aides de la PAC vers la production de viande bovine en faveur d’un rééquilibrage du revenu des éleveurs de viande bovine.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui