Réussir bovins viande 16 octobre 2015 à 08h00 | Par S.Bourgeois

FCO : la France partagée en une zone indemne et une zone réglementée

Les zones de protection et les zones de surveillance fusionnent afin de n’avoir qu’une « zone réglementée » et d’y permettre ainsi tous les mouvements d’animaux. Et le protocole avec l'italie est signé.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © F. Alteroche

Le Conseil national d'orientation de la politique sanitaire animale et végétale (CNOPSAV), réuni le 13 octobre, a émis un avis sur les mesures de gestion de la FCO. Stéphane Le Foll s’appuie sur cet avis pour faire évoluer la stratégie de lutte en conformité avec la législation européenne.

Ainsi, les zones de protection et les zones de surveillance actuellement définies sont fusionnées afin de n’avoir qu’une « zone réglementée » et d’y permettre ainsi tous les mouvements d’animaux.

La stratégie vaccinale établie depuis quelques semaines et dont l’objectif est de vacciner en priorité les animaux destinés aux échanges européens et à l'export vers les pays tiers ou les animaux impliqués dans la sélection des races est poursuivie.

La note de la DGAl relative aux conditions de mouvements nationaux vis à vis de la FCO est d'autre part parue. La sortie de zone réglementée est possible pour les animaux vaccinés 10 jours après leur rappel, et le recours à la PCR (voire la sérologie) sera envisageable en période d'inactivité vectorielle. Une surveillance de l'activité des vecteurs va se mettre en place.

La DGAl a également indiqué que les nouvelles doses de vaccin Mérial seront livrées aux centrales de distribution dans la dernière semaine d'octobre, et qu’une instruction a été préparée pour accompagner ce deuxième arrivage.

 

- © FCO-info

L'accord bilatéral avec l'Italie est signé

Les négociations bilatérales avec la Turquie et l’Algérie se poursuivent pour faciliter les exports, tout en apportant des garanties sanitaires sur le caractère indemne des animaux exportés.

Et le protocole d'accord bilatéral avec l'Italie a été signé le 16 octobre. Il autorise les mouvements depuis la zone réglementée des bovins et ovins âgés de plus de 90 jours s'ils sont vaccinés et si au moins 10 jours se sont écoulés à partir de la seconde injection.


 

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui