Réussir bovins viande 11 août 2003 à 16h08 | Par D. L.

Equipement - Un même tracteur pour la ferme et les champs

L´utilisation d´un même tracteur pour effectuer les principaux travaux à la ferme et dans les champs permet de réduire le poste traction des charges de mécanisation

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Une des solutions envisageables pour réduire le poste traction des charges de mécanisation est d´utiliser un même tracteur pour effectuer les principaux travaux à la ferme et dans les champs. Le tout est de trouver le tracteur qui puisse satisfaire les exigences souvent contradictoires de ces deux types de travaux.
A l´usage, deux possibilités sont offertes : soit un tracteur à quatre cylindres de forte puissance, soit un six cylindres léger.

« Dans les champs, le quatre cylindres devra se limiter à une charrue à quatre corps et à un combiné de trois mètres de large », prévient Didier Langlois, technicien à la Chambre Régionale d´Agriculture de Poitou-Charentes. Plus court et braquant mieux, le quatre cylindres est à son avantage dans la ferme, même si avec les batiments d´élevage récents, l´accès est moins problématique.
« Pour travailler avec un gros chargeur, il faut un pont avant robuste et un débit d´huile aux distributeurs d´au moins 75 litres/min. Avantage de ce côté-là, au six cylindres ». Revers de la médaille : si le tracteur travaille une grande partie de son temps au chargeur, un six cylindres sera sous-utilisé.

« Si l´on regarde du côté de la consommation, la différence entre un quatre cylindres turbo, et un six cylindres turbo n´est pas très importante à travail égal. Mais cette différence sera d´autant plus significative que le tracteur fera des petits travaux ». Les moteurs six cylindres atmosphériques ont par ailleurs tendance à glacer losqu´ils sont utilisés sur la ferme pour des petits travaux (désileuse par exemple).
Du point de vue de la conduite sur route, le six cylindres, grâce à son empattement supérieur, est plus confortable. Le quatre cylindres, du fait de son rapport poids/puissance plus favorable devrait être plus rapide. Mais tracter une remorque de fort tonnage avec un tracteur léger est moins sécurisant.
« Les mêmes règles de fonctionnement qu´une Cuma »
Michel Seznec Technicien à la fédération départementale des Cuma de Vendée

« L´utilisation de matériel en copropriété ne bénéficie pas de statuts clairs. Cela peut notamment poser problème lorsque les copropriétaires n´arrivent pas à se mettre d´accord pour la revente du matériel. Si les agriculteurs veulent fixer des règles de fonctionnement, ils peuvent se baser sur les règles de fonctionnement d´une Cuma.
Il est ainsi possible de fixer des règles de priorité dans l´utilisation du matériel. La gestion de l´entretien et des réparations est plus compliquée, puisqu´il faut partager les factures.
Si la répartition de l´utilisation entre les différents utilisateurs change par rapport à ce qui était prévu lors de l´achat, on peut conserver une base d´amortissement fixe. Certains agriculteurs peuvent voir un avantage dans la copropriété au niveau fiscal par rapport à la Cuma, car les amortissements rentrent dans la comptabilité des exploitations ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui