Réussir bovins viande 19 mai 2004 à 16h40 | Par François d´Alteroche

Elevage bovins - En attendant les races sans cornes, l´écornage des veaux reste nécessaire

Le Groupement de défense sanitaire de la Creuse vient d´organiser plusieurs réunions de vulgarisation sur l´écornage des veaux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Les méthodes actuelles d´élevage et surtout la généralisation progressive des stabulations-libres associées aux cornadis ont rendu quasi-incontournable l´écornage des bovins hivernés dans ce type de bâtiment. Même si ce n´est pas encore d´actualité, l´existence d´animaux issus de souches génétiquement sans cornes pour les trois races - Charolaise, Limousine et Salers - laisse à penser qu´il sera un jour possible de ne plus avoir à procéder à cette intervention. Dans cette attente, l´écornage des veaux peu après la naissance ou l´écornage par section des cornes autour de deux ans sont les deux possibilités qui s´offrent aux éleveurs. La tendance semble aller vers de l´écornage précoce plutôt que des interventions sur des animaux adultes ou sub-adultes.

Pour mieux faire connaîtres les différents types d´intervention possible sur les veaux, le GDS de la Creuse a dernièrement procédé à plusieurs journées portes-ouvertes avec la participation de la société Mazeron, constructeur d´appareillages de contention, et du syndicat des cuirs et peaux. L´une d´entre elles était organisée début février au Gaec du Montarux à Lussat où les frères Chazette avaient mis à disposition une bonne vingtaine de veaux âgés d´une semaine à un mois.
©F. d´Alteroche


Ecornage par voie chimique ou par voie thermique
« L´écornage doit être fait dès le plus jeune âge (avant un mois). Il y a deux raisons essentielles à cela. Tout d´abord la contention sera plus facile et d´autre part le veau sera moins stressé », rappelait Didier Guérin, directeur du GDS. Comme il est plus facile de manipuler un veau de 50 que de 100 kilos, tout milite pour intervenir au cours des quinze premiers jours de vie de l´animal, puisque contrairement aux idées reçues, il n´est pas nécessaire d´attendre que le cornillon soit sorti pour intervenir. L´application de pâte à écorner à base de soude s´applique en fine couche avec l´applicateur incorporé. Il est pour cela impératif de passer au préalable un coup de tondeuse. Tout aussi impératif est le port de gants pour l´opérateur. La voie thermique est la seconde possibilité et il existe plusieurs types d´écorneurs thermiques : à gaz ou électrique et dans ce dernier cas avec ou sans fil. Voici un bref rappel en images de la prestation effectuée par Thierry Chazette, éleveur, et Jean-Claude Camus, du Syndicat des cuirs et peaux avec deux types d´écorneurs thermique, un à gaz et l´autre électrique mais fonctionnant sur batterie.
©F. d´Alteroche

©F. d´Alteroche


©F. d´Alteroche


©F. d´Alteroche

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui