Réussir bovins viande 29 août 2005 à 13h50 | Par Michel Portier*

Des hérissons aux pneumatiques - Choisir son épandeur de fumier

La précision de l´épandage de fumier ou de compost est devenu un point crucial au même titre que l´épandage d´engrais chimique. Plusieurs critères interviennent dans le choix d´un épandeur pour qu´il puisse travailler à la bonne dose.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La généralisation des hérissons verticaux et des tables d´épandage a largement contribué au raisonnement agronomique de l´épandage de fumier. Encore faut-il choisir un outil adapté au produit à épandre et aux conditions d´utilisations. L´épandeur fait souvent l´objet d´une utilisation en commun. Suivant les utilisateurs, le type de matière à épandre peut varier : fumier de bovins, fumier ou fientes de volailles, compost. Le choix du dispositif d´épandage ou du type de caisse dépendra de la répartition de l´utilisation des différents produits. Cette répartition peut se faire en fonction du nombre d´éleveurs pour chaque type de produit. D´une manière plus précise, on évaluera la répartition du volume de chaque produit épandu. Mais le raisonnement le plus agronomique se base sur la répartition en fonction des unités fertilisantes. Pour exemple, un épandeur en Cuma servant à l´épandage de fumiers de bovins et de volailles peut très bien justifier une table d´épandage si le fumier de volailles représente plus d´unités fertilisantes.
Hérissons verticaux ou table d´épandage
C´est principalement le type de matière à épandre qui va guider le choix du dispositif d´épandage.
En fumier de bovins, les hérissons verticaux donnent de très bons résultats, équivalents à la table d´épandage, notamment pour de forts dosages (plus de 40 tonnes par hectare). Ils sont par contre moins à l´aise avec le compost, pour lequel la table d´épandage prend le dessus. Par ailleurs, si vous épandez du fumier de volaille en grande quantité, la table d´épandage s´impose. Par contre, cette polyvalence a un prix : la table d´épandage occasionne en moyenne un surcoût de plus de 3000 euros par rapport à des hérissons verticaux.
©M. Portier

Viser la vitesse réelle du tapis
Sur une caisse étroite, préférer un fond mouvant à deux chaînes plutôt qu´à quatre, afin de limiter le risque de voutage. Mais le rôle essentiel du fond mouvant reste la vitesse d´avancement du produit à épandre. Ce n´est que par un réglage précis de cette vitesse qu´il est possible de maintenir la dose exacte épandue. Seuls les boîtiers indiquant la vitesse réelle du tapis le permettent. Ceux dont le réglage de la vitesse s´effectue à partir d´une molette n´offrent pas suffisamment de précision. Ou alors, les constructeurs devraient fournir un abaque précis faisant correspondre une vitesse à chaque position de la molette.
©Rolland

Caisse large ou étroite
Le tombereau, avec sa caisse étroite qui s´insère entre deux roues de grand diamètre, offre moins de résistance au roulement
et donc moins d´effort de traction pour le tracteur.
Par contre, la hauteur de la caisse influe sur la répartition longitudinale du produit.
Ainsi, les risques de voutage ou encore d´éboulement sont moindres avec les caisses larges.
Le fumier de volailles pailleux, par sa consistance, est notamment très sensible au voutage. Ces phénomènes dégradent la maîtrise de la dose. Veillez à respecter le poids total en charge autorisé avec les tombereaux ; ce poids est souvent sous-estimé par rapport au volume de la caisse.
©Station des Cormiers

La porte, utile mais encombrante
La porte arrière limite les chutes de fumier mais elle autorise surtout un départ d´épandage plus régulier. Elle facilite en effet la mise en mouvement des hérissons et crée un front lissé.
Concernant le type de porte, la guillotine a moins d´incidence sur la charge utile. Elle est par contre plus encombrante en hauteur par rapport à une porte basculante.
©Strautmann

Des pneus en fonction de la charge
Avant de choisir les pneus, il faut connaître la charge qu´ils vont devoir porter surtout si l´on fait de la route. Le poids à vide de l´épandeur est souvent supérieur (souvent plus d´une tonne) à celui annoncé car il passe aux mines sans les équipements. La méthode la plus sûre est de peser l´essieu en charge.
Le pneu radial, à dimension et charge équivalentes, autorise des pressions de gonflage plus faibles et s´écrase mieux au sol. Il limite ainsi plus le marquage au sol qu´un pneu à structure diagonale. Mais ce dernier, moins cher, est souvent proposé par le vendeur pour afficher un tarif global plus flatteur.
©M. Portier

* Avec la collaboration de Pierre Havard, Station des Cormiers.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui