Réussir bovins viande 03 octobre 2003 à 16h54 | Par Nicolas Chemineau

Des balles rondes à noyau mou pour s´adapter aux fourrages

Chambre fixe, chambre variable, chambre mixte, presse avec dispositif de coupe... Dans ce grand choix de presses à balles rondes, la presse à chambre mixte fait son chemin.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Véritable prolongement de la presse à chambre variable, la presse à chambre mixte apporte aux utilisateurs la possibilité de réaliser des balles avec deux densités différentes : l´une pour le noyau et la seconde pour la périphérie. La presse à chambre variable permet de réaliser des balles à diamètre variable mais avec un noyau à densité fixe et plutôt dense. Ces presses à chambre variable permettent toutefois de réaliser des balles de densité importante (jusqu´à 150 kg/m3), avec une puissance de traction limitée.
Le diamètre des balles est également réglable (généralement compris entre 0,90 m et 1,80 m). Le travail avec une plus large palette de produits est alors possible. Les presses à chambre variable s´utilisent aussi pour le pressage de fourrage à enrubanner ou de la paille puisqu´elles peuvent réaliser des balles très denses.
Mais pourquoi est-il préférable d´obtenir un noyau aéré ? C´est surtout en foin que le coeur mou ou noyau aéré se justifie le plus. Il est souvent apprécié puisqu´il permet à la balle de continuer à sécher après le pressage. Il facilite également la distribution de la balle et la reprise du foin par les animaux, au niveau du noyau tout particulièrement.
©Claas


La chambre mixte relance la presse à balles rondes
Les presses à chambre mixte (ou géométrie variable) sont pour la plupart constituées d´une pré-chambre permettant d´accumuler le fourrage « en vrac » sans réaliser de pression sur celui-ci.
Lorsque le noyau ainsi formé atteint un diamètre déterminé par le réglage de l´utilisateur, la chambre variable entre en action pour constituer la périphérie de la balle. Une pression plus importante des courroies sur la balle en formation peut alors être appliquée. Cette périphérie plus dense constitue ainsi une enveloppe imperméable évitant à la récolte l´humidité de la pluie et de la rosée. Le noyau mou, quant à lui, permet au foin de respirer. En paille, la densité de pressage sera plus importante et l´utilisateur pourra choisir un noyau plus dur.

Avec ce dispositif et l´évolution permanente de la technologie, les presses à balles rondes restent concurrentielles aux presses à balles parallélépipédiques. L´apparition des systèmes de coupe, de l´assistance électronique ou encore des ramasseurs larges... permet aussi aux presses à balles rondes de rester dans la course. Dans le marché de la presse, les presses à chambre fixe font désormais pâle figure face aux presses à chambre variable. Ces dernières représentent aujourd´hui 75 % des ventes de presses à balles rondes, notamment du fait de leur polyvalence. Il est aussi certain que l´arrivée des principes de noyau « mou » répond encore plus largement aux attentes des utilisateurs. Les perspectives de ventes pour la campagne 2002 - 2003 devraient être supérieures : 5100 à 5400 unités contre 4721 pour la saison 2001-2002.
La presse à chambre variable supplante celle à chambre fixe.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui