Réussir bovins viande 26 octobre 2017 à 08h00 | Par S.Bourgeois

CETA : Interbev dénonce l'incohérence du gouvernement et s'en remet aux parlementaires

Le Premier ministre a dévoilé le 25 octobre les propositions visant à "corriger" les imperfections du CETA. Pour Interbev, elles manquent d'ambition et la seule solution est de renégocier le traité.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © E.Durand

Interbev dénonce, dans un communiqué du 25 octobre, l'entêtement du gouvernement à "mettre en oeuvre le CETA, quitte à sacrifier la filière viande viande bovine française et discréditer les Etats Généraux de l'Alimentation." L'interprofession compte désormais sur l'engagement des parlementaires afin d'assurer une cohérence des politiques publiques en refusant de ratifier le CETA.

"Il est encore possible de revenir sur cet accord si le Parlement français le rejette" martèle l'interprofession.

La Fondation pour la nature et l'homme, l'Institut Veblen et foodwatch regrettent aussi pour leur part que "le gouvernement n'ait pas tiré les conclusions des travaux des experts et appellent le Président de la République à tenir son engagement de campagne et à suspendre l'entrée en vigueur provisoire pour renégocier le CETA."

 


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui