Réussir bovins viande 09 septembre 2002 à 16h33 | Par F. A.

Bovins - Dans la Loire, une cabane à veaux itinérante

Deux roues, du fer, du bois et de la tôle sont les éléments de base retenus par trois éleveurs de la Loire pour mettre au point cette cabane ambulante.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

« Nous avons mis au point notre cabane ambulante pour supprimer les épaves de bétaillères qui étaient disséminées un peu partout dans la campagne pour faire des abris de pâture », expliquent en cour Bertrand Lapalus, Christian Chargueraud et Denis Danière, éleveurs de Charolais près de Mably, dans la Loire. Ces épaves pas vraiment décoratives étaient difficilement déplaçables. « Nous voulions quelque chose de mobile, pas trop lourd, et qui puisse abriter tous les veaux d´un troupeau de 20 à 25 vaches au moment de la mise à l´herbe puis fasse office de nourrisseur à broutards. » Comme l´objectif était aussi de faire en partie financer cet équipement dans le cadre d´une enveloppe émanent de Fonds de gestion de l´espace rural, l´idée a été d´intégrer largement le bois dans leur fabrication.

Ce travail a ensuite été confié à la société Buchet, constructeur de produits pour l´agriculture à Tancon, en Saône-et-Loire.
Au final, cette cabane mesure 6 mètres de long et 2 mètres 50 de large. Elle est fermée sur trois côtés avec un passage sélectif sur le quatrième et une couverture en tôle bacacier. Au moment de la mise à l´herbe, il suffit de l´installer là où les bêtes ont l´habitude de se reposer et de ruminer, en veillant à choisir un sol sain à l´abri des vents dominants. En disposant un peu de paille, les veaux prennent vite l´habitude d´aller s´y abriter. En hiver, il est également possible de la placer le long d´une case de stabulation. Cela permet alors aux veaux de disposer de davantage de place et les habitue à l´utiliser avant la mise à l´herbe.
©F. D´Alteroche

Légende - Les parois de cette cabane sont réalisées en bois de pin injecté. Les planches (27 mm d´épaisseur) sont ajustées de façon à avoir un léger chevauchement. Cela permet à la pluie de ruisseler sur le bois et non de pénétrer aux jointures.
De cette façon, le bois joue moins du fait de la quasi-absence d´humidité. A noter que la longue barre horizontale qui interdit aux vaches l´accès à la cabane est réglable en hauteur (trois positions) de façon à pouvoir se rehausser au fur et à mesure de la croissance des broutards.
©F. D´Alteroche

©F. D´Alteroche

©F. D´Alteroche

©F. D´Alteroche

©F. D´Alteroche

Légende - La cabane à veaux suit généralement le lot de vaches suitées dans les changements de pâture. Attention, ne pas oublier la rampe d´éclairage pour le transport sur route !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui