Réussir bovins viande 19 janvier 2007 à 11h12 | Par Jean-Jacques Biteau

Biocarburants - « Une norme technique de l´huile est indispensable » estiment certains spécialistes

Pierre Chapelot, responsable français du SAV moteurs compacts chez Deutz, et Gabriel Menier, de Sisu, expliquent leurs réticences vis-à-vis de l´huile végétale pure (HVP).

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Plusieurs constructeurs de moteurs ont travaillé dans leurs centres de recherche sur l´utilisation d´huile végétale pure comme carburant. Des expérimentations grandeur nature ont aussi été réalisées.
Selon Pierre Chapelot, « les contraintes actuelles en matière de normes de pollution - passage à l´étape 3 de la norme 97/68/CE, et nous préparons déjà l´étape 4 qui est prévue pour 2012 - ne laissent que peu de temps pour la recherche sur les énergies alternatives. Les directives qui régissent les normes de pollution définissent les caractéristiques des carburants utilisables, or les huiles végétales brutes n´entrent pas dans ce cadre. Officiellement, il n´est donc pas possible de commercialiser un moteur fonctionnant aux huiles brutes. La normalisation des huiles végétales brutes sera un passage obligé vers une reconnaissance. Les moteurs modernes sont de moins en moins aptes à accepter ces carburants. »
Le moteur de ce Deutz Agrotron répond aux normes d´émission Tier II et peut fonctionner à 100 % au biodiesel. ©D. R.

Concevoir un moteur conforme à Tier III
Les constructeurs de moteurs travaillent beaucoup plus sur le biodiesel, qui est un des carburants reconnus par la norme. De très nombreux moteurs Tier II peuvent fonctionner à 100 % au biodiesel, et l´objectif actuel est d´atteindre le même niveau pour Tier III.
Pour Gabriel Menier, « l´huile carburant a un avenir limité puisque les projections actuelles nous indiquent que la capacité de production sera très largement en dessous des besoins actuels. Aussi, pour que ce genre de carburant soit reconnu par les motoristes, il est indispensable de le normaliser. Enfin, la législation doit le reconnaître. »

Techniquement, la viscosité est beaucoup plus importante que celle du gazole. L´huile est donc beaucoup plus difficile à filtrer et à distribuer de façon régulière dans les cylindres. Le préchauffage est nécessaire. « Les moteurs ayant tourné aux huiles brutes présentent de nombreux cas de grippage de pompes à injection. S´agit-il d´une mauvaise tenue à la pression ? A la température ? De gommages ? L´indice de cétane a aussi son importance puisque cela caractérise la capacité du carburant à s´auto-enflammer. L´indice de cétane des huiles brutes est plus faible que celui du gazole. La combustion se déclenche plus tard dans les cylindres », souligne Gabriel Menier. Il complète : « Par conséquent cette combustion n´a pas lieu au point optimal du cycle et elle est incomplète. Il en résulte des imbrûlés qui se retrouvent en partie sur les éléments de la chambre de combustion (pistons, segments, soupapes, injecteurs) ainsi que dans l´huile de lubrification ».
Ce nouveau tracteur Massey Ferguson 3645 reçoit un moteur Sisu à 3 cylindres, aux normes Tier II, qui peut carburer totalement au biodiesel. ©D. R.

Problème de combustion à résoudre
Pierre Chapelot ajoute : « Pour réduire ce problème, il faudrait augmenter la température de combustion. Malheureusement, les normes actuelles de pollution poussent les motoristes à l´inverse, pour réduire les émissions de NOx. Les refroidisseurs "Intercooler" que nous avons vu se généraliser avec Tier II, mais aussi les EGR, ont en partie été mis en place pour réduire les températures de combustion. » A noter que l´huile de lubrification des moteurs se pollue lors du fonctionnement à l´huile végétale brute. Cette détérioration est directement liée aux imbrûlés, qui passent dans l´huile et qui modifient ses caractéristiques.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui