Machinisme 20 décembre 2013 à 08h00 | Par M.Portier

Kubota veut s’implanter dans les régions de grandes cultures

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les futurs tracteurs Kubota de 130 à 170 produits dans le Nord pourront disposer d'une transmission à variation continue extérieure au Japonais. Dans le courant 2014, les premiers outils Kverneland aux couleurs du Nippon feront leur apparition dans certaines concessions.
Les futurs tracteurs Kubota de 130 à 170 produits dans le Nord pourront disposer d'une transmission à variation continue extérieure au Japonais. Dans le courant 2014, les premiers outils Kverneland aux couleurs du Nippon feront leur apparition dans certaines concessions. - © G.Coisel

Suite à l’annonce de l’implantation d’une usine de tracteurs dans le nord de la France, le constructeur japonais confirme ses objectifs de croissance en Europe et plus spécialement dans les régions de grandes cultures. La nouvelle gamme de tracteurs de 130 à 170 chevaux qui sera mise en production fin 2014-début 2015 devrait faciliter le recrutement de concessionnaires Kubota dans les régions concernées. « Nous n’excluons pas la possibilité de créer des concessions de type CRA dans certaines zones stratégiques où nous ne pourrions pas établir de nouveaux points de ventes », affirme Hervé Gérard-Biard, Directeur de la division tracteur de Kubota Europe. L’ambition du constructeur japonais est aussi de devenir full-liner, avec la construction à long terme d’un réseau exclusif. Dans cette optique, le réseau français (430 points de vente) pourra proposer courant 2014 une gamme d’outils aux couleurs Kubota, issue du groupe Kverneland, détenu depuis 2012 par Kubota. « Cela devrait commencer avec des outils de fenaison pour s’étendre par la suite aux outils de travail du sol. »

Sur les 3 000 tracteurs qui sortiront à terme des chaînes de l’usine française, la moitié sera destinée au marché européen. Le moteur (4 cylindres 6,1 litres répondant aux normes Tier 4f à l’aide d’un Fap et d’un SCR) et la cabine de ces tracteurs seront issus des usines japonaises de Kubota. En revanche, la transmission ne viendra pas du Japon. Sans plus de précision de la part du tractoriste, on peut supposer qu’elle sera fournie par un spécialiste européen comme ZF ? Pour satisfaire les exigences des clients habitués à des tracteurs high-tech, Kubota proposera une double offre sur ce segment des 130 à 170 ch : des modèles simples reprenant les points forts de la gamme actuelle et des modèles « premium » avec beaucoup plus d’électronique. Kubota compte notamment s’appuyer sur la filiale Mechatronics du groupe Kverneland pour intégrer la technologie Isobus ou encore les fonctionnalités de l’agriculture de précision.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui